logocopro

Copropriété

Accès direct aux rubriques

Recherche sur le site


Définition du Grand livre comptable

Grand livre global

Le grand-livre comptable indique le détail des opérations enregistrées dans chaque compte (classé par numéro). Sur logiciel informatique, il est donc possible d’interroger le compte souhaité (banque par exemple) pour une période donnée (mois, année...) afin d’obtenir le détail de toutes les écritures le concernant (toutes les opérations bancaires du mois).

L'édition des grand livres comptables peut être demandée à tout moment, aucune phase de transfert ou de validation d'une saisie en attente n'étant nécessaire

Il est également possible de lancer l'édition du grand livre depuis l'écran de lettrage des comptes.

Si la fourchette de sélection ne concerne qu'un seul compte, on obtient alors un extrait de compte qui se présente comme le grand livre du compte pour la période déterminée.

Le grand-livre comptable contient le détail des écritures comptables pour chaque compte sélectionné, dans l'ordre chronologique. Les grand-livres comptables clients, fournisseurs et des comptes généraux sont des documents obligatoires dans le cadre d'une tenue de comptabilité informatique.

Le grand livre est le recueil de l'ensemble des comptes utilisés d'une entreprise qui tient sa comptabilité en partie double (classe des comptes du Plan comptable de 1 à 9).

Chaque compte est présenté ainsi :

* Solde au début de la période ;
* Liste chronologique des mouvements qui ont affecté le compte, en précisant s'il s'agit de débits ou de crédits ;
* Solde final.

Dans le système de la comptabilité en partie double, chaque évènement est transcrit sous forme d'écriture présentant une somme associée à un compte au débit (partie gauche de l'écriture) et à un autre compte au crédit (partie droite). Ce débit et ce crédit sont ensuite reportés sur chaque compte individuel du Grand Livre. Le compte individuel au Grand livre a la forme d’un " T " : au-dessus de la barre supérieure du T, le numéro et le nom du compte ; à gauche sous la barre, les opérations au débit du compte, l'une sous l'autre dans l'ordre chronologique ; à droite, les opérations au crédit, dans le même ordre. Le débit d'une écriture est reporté à gauche du compte en T correspondant, et le crédit est inscrit à droite d'une autre compte en T. L’écriture enregistrée d'un côté d'un compte en T a donc toujours sa contrepartie de l'autre côté d'un autre compte. Ainsi, sauf erreur de report, la somme des débits au Grand-Livre est en permanence égale à la somme des crédits.

En comptabilité un solde est la situation positive (créditrice) ou négative (débitrice) d'un compte. Solder un compte est ramener son solde à zéro et le fermer

En comptabilité, le journal recense par ordre chronologique un certain nombre d'événements pour une période donnée.

Toute opération est comptabilisée sous deux formes différentes, à savoir:

* Une première fois, sous forme d'article au journal (c'est la journalisation )
* Une deuxième fois, sous forme d'inscription dans les comptes (c'est le report dans les comptes )

Les opération doivent être inscrites sans retard, de manière fidèle et complète, et par ordre de dates, soit dans un livre journal unique.

Des journaux auxiliaires récapitulent ces informations par grandes catégories d'opérations. Par exemple : le journal de caisse , le journal des achats , le journal des ventes .


 

Nb de visiteurs:56778
Nb de visiteurs aujourd'hui:30
Nb de connectés:2